Vagues de déguerpissements : Quand le PM Sonko prend le contre pieds de son ministre de l’intérieur

A-t-on un premier ministre qui ignore les décisions prises par certains membres de son équipe gouvernementale ? Le PM Sonko fait-il dans le populisme ou dans les pratiques de la politique politicienne pour détourner les citoyens de la réalité ?

La réalité est que, « après avoir constaté, dans plusieurs localités du pays, des phénomènes de débordement des marchés hors de leurs limites et l’occupation des ronds ponts par des marchands rendant ainsi difficile la circulation des personnes et des biens », le ministre de l’intérieur et de la Sécurité Publique a sorti un circulaire daté du 7 mai 2024 , a  demandé aux gouverneurs de région de se saisir de la question, en rapport avec tous les acteurs concernés, notamment les autorités décentralisées (Présidents de Conseil départemental et Maires).

En dépit de cela, le premier ministre a l’air d’ignorer ce qui se passe. Dans une note annonçant la visite qu’il compte effectuer ce dimanche en début d’après-midi, à Colobane, Ousmane Sonko déclare avoir constaté « depuis quelques jours une vague subite de déguerpissements, de désenclavements et de désencombrements entrepris par les collectivités territoriales ». Comme pour dire qu’il a été surpris par ces opérations ordonnées, pourtant par un de ses ministres, celui de l’intérieur et de la Sécurité Publique.

La finalité des actions ordonnées est notamment de sensibiliser les responsables des marchés sur la nécessité voire l’urgence de contenir les activités marchandes dans les limites autorisées.

Après les opérations de déguerpissements, il sera mis en place un cadre de suivi des actions de désencombrement entreprises. Il s’agit de veiller à la non réoccupation des espaces libérées de ramener les marchés dans leurs limites primitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *