DPG- Sonko impose son agenda :

Dans une réponse au député Guy Marius SAGNA qui lui demandait de ne pas tenir sa déclaration de politique générale devant l’institution parlementaire, le PM Ousmane Sonko a apporté une réponse. Il a indiqué qu’en cas de poursuite de la carence au niveau de l’institution il tiendrait sa DPG devant une assemblée populaire.

Dans sa lettre adressée au Premier Ministre, le député rappelait que conformément à l’article 55 de la Constitution, « le cadre juridique du travail parlementaire est actuellement compromis et se déroule d’ailleurs en toute illégalité en raison de l’introduction et de la mise en circulation depuis la 13e législature d’un faux Règlement intérieur ». La loi n°2019-10 du 14 mai 2019 portant révision de la Constitution a supprimé le poste de Premier Ministre indiquait -il. « J’ai bien reçu votre interpellation, à propos de la déclaration de politique générale du Premier Ministre, qui appelle de ma part les réponses et précisions ci-après. Ma déclaration de politique générale (DPG) est prête, et je vous réitère toute mon impatience à tenir cet exercice de présentation des grands axes des politiques publiques et de l’action du Gouvernement suivant les orientations du Président de la République » a indiqué Sonko.

L’article 55 de la Constitution oblige le Premier ministre à faire sa DPG devant l’Assemblée nationale sans préciser les délais et la procédure qui relèvent du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale (loi organique n° 2002-20 du 15 mai 2002, modifiée) a-t-il aussi rappelé.  Mais dira-t-il aussi le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale en vigueur ne tient pas compte du Premier ministre puisqu’il n’a pas été actualisé suite à la restauration du poste de Premier ministre par la loi n°2021-41 du 20 décembre 2021 portant révision de la Constitution

En conséquence, dans un souci constant de respect de la séparation des pouvoirs et du principe de légalité, il a annoncé qu’il ne tiendrai sa DPG devant cette Assemblée qu’une fois que la majorité parlementaire se sera amendée en réinscrivant dans le règlement intérieur l’ensemble des dispositions relatives au Premier ministre. En cas de carence de l’Assemblée, d’ici le 15 juillet 2024, « je tiendrai ma Déclaration de Politique générale devant une assemblée constituée du peuple sénégalais souverain, de partenaires du Sénégal et d’un jury composé d’universitaires, d’intellectuels et d’acteurs citoyens apolitiques. Ce sera l’occasion d’un débat libre, ouvert et, à coup sûr, de qualité largement supérieure » a-t-il aussi fait savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *