TABASKI 2024/ Serigne Mountakha, aphone

Les Sénégalais ont été sevrés de sermon made in Touba. Serigne Mountakha Mbacké Bassirou n’a pas souhaité tenir sa déclaration habituelle à l’occasion des fêtes religieuses.

Les Sénégalais vont finir par perdre l’habitude d’entendre le sermon du Khalife général des Mourides fait à l’occasion des événements religieux majeurs comme la Korité et la Tabaski. Serigne Mountakha Mbacké n’a pas souhaité prendre la parole lundi après la prière de l’Aïd-El- Hadda. Pourtant, après son sermon, l’imam Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadre a demandé à ce que la parole lui soit donnée mais le saint homme a décliné aussitôt. Cette décision de ne pas s’adresser aux populations est-elle la nouvelle attitude qu’il faudra désormais prendre en compte ? La vérité des faits veut qu’on rappelle, en passant, que lors de la Korité dernière, le guide spirituel n’avait pas effectué le déplacement. Les Sénégalais étaient ce jour-là sevrés de déclarations. Les plus téméraires en acrobatie intellectuelle remarqueront, tout simplement, que le khalife n’a pas encore livré de speech sous le régime Diomaye- Sonko. Une simple coïncidence, de toute évidence. Néanmoins, l’Imam a, lui, fait son sermon qu’il a axé autour de la fête elle-même. Serigne Fallou Mbacké a, en effet, fait un récit sur le prophète Abraham et sur l’Aïd- El – Hafsa évoquant les raisons de sa célébration par les musulmans du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *