SETAL SUÑU REW : Flop à Touba et Darou

Flop de la journée « setal Suñu reew » à Touba et Darou Moukhty. Diomaye s’est heurtée à des populations qui balayent leurs quartiers tous les jeudis depuis plus de 50 ans.

La journée nationale dédiée au nettoyage et baptisée « setal Sunu reew » par le Président Bassirou  Diomaye Faye a vécu.  Elle a été célébrée dans beaucoup de localités dont Dakar, Thiès , Kaolack, Ziguinchor etc.. Dans la capitale sénégalaise , c’est le Chef de l’État, lui-même, qui a dirigé les activités et qui a même esquissé quelques coups de pelle avec sa dame. Dans les régions, ce sont ses lieutenants qui ont accompagné les autorités administratives munis de balais et de pelles . À Touba , le sous -préfet s’est débattu pour avoir un « setal sunu reew » avec , à ses côtés le député de Pastef Cheikh Thioro Mbacké et le maire Abdoulahad Kâ. Malheureusement, l’activité s’est limitée à eux et aux militants de la coalition présidentielle qui ont vaillamment mais vainement essayé d’éviter le flop. Le flop tant redouté a néanmoins eu lieu. Aucun autre quartier de Touba ne s’est mobilisé pour cette journée de nettoiement. Cela est dû au fait que Touba vit à longueur d’année cette activité tous les jeudis. Les femmes des quartiers sont , en effet, organisées en «  mbootaay ». Ces mbootaay balaient entièrement leurs quartiers de manière hebdomadaire au moment où le Président de la République demande une mobilisation mensuelle.  Si à Touba, le setal Suñu reew n’a pas été charmant , à Darou Moukhty, les populations ne se sont pas senties concernées. Dans une vidéo qui est devenue virale sur la toile , un habitant de la ville sainte de Mame Thierno Birahim Mbacké  montre les rues de la cité. Le sable propre et tamisé montre combien les populations sont assidues à nettoyer leur environnement.  Darou Moukhty vit le même scénario que Touba. Les femmes , en associations, ne manquent aucun jeudi après-midi pour enlever les ordures. Il s’agit , pour elles, d’œuvrer autrement pour le petit frère cadre de Cheikh Ahmadou Bamba. Le cachet spirituel de leurs efforts est, sans doute, à l’origine de cette assiduité, garante d’une propreté permanente. Par conséquent , OM elles considèrent que l’appel de Diomaye Faye ne les concerne pas .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *