La connectivité Universelle, l’accès à l’Internet Très Haut Débit et L’innovation Technologique : les défis du nouveau DG de l’ARTP

Dahirou Thiam, nouveau Dg de l’Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (ARTP) a pris fonction ce jeudi à l’issue de la passation de service avec son prédécesseur Abdou Karim Sall. Malgré les progrès considérables de ces dernières années, dans le secteur des télécom a-t-il dit les défis à relever restent nombreux, a dit D. Thiam qui a invité ses agents dans un engagement commun à les relever avec brio.

C’est la fin d’une ère à l’Agence de régulation des télécommunications et des postes. Directeur Général entre 2014 et 2019 puis depuis le 22 février 2023 jusqu’à ce 30 Mai, Abdou Karim Sall cède finalement son fauteuil à Dahirou Thiam Ingénieur en Informatique et Télécommunications. La cérémonie de passation sobre a été une occasion pour le DG entrant de décliner les grands défis à relever par ce Département.

« Je mesure à sa juste valeur, les avancées réalisées sous votre impulsion. Je vous félicite pour les résultats que vous avez obtenus, et vous souhaite plein succès dans vos projets futurs. (…) Toutefois, malgré les progrès considérables de ces dernières années, les défis à relever restent nombreux, en raison de la nature rapide et dynamique des technologies numériques. Je suis convaincu que grâce à notre collaboration et notre engagement commun, nous pouvons relever avec brio ces défis tels que  la connectivité Universelle : pour garantir l’accès aux services de télécommunications à tous les citoyens, y compris dans les zones rurales les plus reculées, l’accès à l’Internet Très Haut Débit pour répondre aux besoins croissants en connectivité et soutenir le développement de l’économie numérique, l’innovation Technologique en encourageant l’adoption de nouvelles technologies dans le domaine des télécoms telles que la 5G, l’Internet des Objets (IoT) et l’intelligence artificielle, de façon éthique et responsable, tout en évitant les abus et les risques pour la société » a dit M Thiam.

Les Télécommunications outil essentiel du développement l’ambition du gouvernement est de faire du Sénégal le centre technologique de l’Afrique de l’Ouest a-t-il révélé en outre. « Car notre pays a un potentiel important à exploiter en élargissant l’accès à l’internet, ce qui pourrait contribuer à accroître sa productivité globale, à créer des emplois, mais aussi à promouvoir l’inclusion financière. Tout cela devra s’appuyer sur une politique continue et renforcée de régulation » soutiendra t’il.

Sur le secteur postal « une préoccupation majeure » l’a qualifié Dahirou Thiam, l’objectif dira-t-il « en tant que régulateur, (…) et de veiller à ce que le déploiement et l’appropriation des outils numériques qui impactent fortement l’activité, la mise en place d’un cadre concurrentiel efficace avec des cahiers des charges mis à jour, puissent permettre au secteur postal de se développer.

Ces dernières années, ce secteur, a-t-il soutenu, est confronté à un certain nombre de défis qui ont menacé son existence et qui se résument à la concurrence du courrier électronique et des services de communication numérique tels que les applications de messagerie, les médias sociaux, etc. Ce qui a entraîné, dira M Thiam une baisse du volume de courrier et par ricochet une diminution des marges bénéficiaires. Le développement du e-commerce a entraîné aussi la baisse des volumes de courrier et une augmentation des coûts opérationnels dira-t-il sur le même sujet.

Le Directeur Général de l’ARTP s’est enfin engagé à travailler en étroite collaboration et de façon inclusive « avec toutes les parties prenantes, à savoir les opérateurs, les autorités gouvernementales, les associations de consommateurs, la société civile et les citoyens et autres partenaires techniques, pour élaborer ces politiques et réglementations justes, efficaces et agiles, conformes » aux exigences citées plus haut.

DD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *