Consultations intergouvernementales Sénégal-Allemagne : un financement de 100 milliards attendu avant fin 2024

Le secrétaire général du ministère de l’économie de la coopération et du plan, M. Allé Nar Diop a présidé ce jeudi 30 mai 2024, les consultations intergouvernementales entre le Sénégal et la République d’Allemagne. Une occasion pour le SG d’affirmer que le coopération allemand a accompagné le Sénégal dans plusieurs domaines depuis 2019, jusqu’à 2023 pour un montant qui s’élève à près de 778 140 000 millions d’euro, soit environ 511 milliards de FCFA et sollicite un financement de 100 milliards FCFA dont le décaissement est attendu avant la fin de l’année 2024.

Les consultations intergouvernementales entre les deux pays se sont tenues à Dakar ce jeudi en présence de l’Ambassadeur de la République d’Allemagne au Sénégal Sönke Siemon. Lors de son allocution le secrétaire général du ministère de l’économie de la coopération et du plan, M. Allé Nar Diop a dit eu égard de la contribution de la République Allemande dans plusieurs domaines de notre économie, l’importance de la concertation qui permettra sans doute de tirer tous les enseignements possibles en vue de capitaliser sur les expériences acquises dans l’approche proposée dans le cadre du PROJET.

Il a par ailleurs indiqué le souhait du Sénégal de solliciter de l’Allemagne une deuxième phase de l’appui budgétaire pour le renforcement de la bonne gouvernance, l’Etat de droit et le développement du secteur privé, entre autres.

  » Je compte sur votre flexibilité durant l’élaboration d’une future matrice alignée au PROJET afin qu’elle s’inscrive dans une logique de consolidation de la résilience de notre économie face aux chocs socio-économiques actuels et futurs. D’ores et déjà, je voudrais souligner que la prise en compte dans la première phase de l’appui budgétaire des thématiques relatives notamment à l’autonomisation économique des femmes, la lutte contre le blanchiment de capitaux et la Stratégie nationale de Développement du Secteur privé est en parfaite cohérence avec les récentes orientations du Chef de l’Etat. Par ailleurs, notre pays a engagé des travaux sur les perspectives d’une transformation systémique en lien avec le projet ; lesquels travaux déclineront enfin les priorités sectorielles. Cependant il est dès à présent très clair que pour une meilleure soutenabilité budgétaire, il est nécessaire de recourir davantage au secteur privé et aux PPP. Monsieur le Secrétaire d’Etat, Je voudrais par conséquent renouveler aux Gouvernement et Parlement allemands, l’engagement du Sénégal pour une mise en œuvre diligente des réformes engagées avec les ministères et structures étatiques. Nous sommes conscients des efforts qui restent à faire quant à l’atteinte des indicateurs de la seconde tranche de l’appui budgétaire initial... » a-t-il dit.

M. Allé Nar Diop a terminé par inviter la partie sénégalaise à prendre les dispositions nécessaires pour la réalisation des 8 indicateurs de la deuxième tranche de l’appui budgétaire à hauteur de 100 milliards FCFA dont le décaissement est attendu avant la fin de l’année 2024. « Nous sommes conscients que les changements récents vont avoir un impact sur les délais prévus, mais nous comptons sur votre engagement et votre sens des urgences pour l’atteinte de nos objectifs. Notre coopération bilatérale entre les deux pays effectue des efforts remarquables qu’elles ne cessent de consentir pour l’appui au développement économique et social du Sénégal, en parfaite cohérence avec l’esprit qui a toujours présidé à nos relations qui vont en s’approfondissant… » a-t-il conclu.

M. Jochen Flasbarth secrétaire d’Etat allemand du ministère fédéral de la coopération économique et du développement, après avoir salué leurs démarches dans la sous-région, s’engage à accompagner les nouveaux dirigeants sur les défis à relever, dans les secteurs, de l’économie, de l’emploi et l’employabilité des jeunes, le financement des femmes, et de la santé. « Notre coopération entre nos deux pays dans le domaine de la santé est cruciale et surtout, sur la création de vaccins. Hier j’ai visité l’institut pasteur. Nous sommes en phase avec le Sénégal dans ce domaine… » a rassuré le secrétaire d’État de la République Allemande.

Macaire DIAGNE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *